Nom de domaine – les bases pour comprendre et choisir

comment choisir un nom de domaine

Table des matières

Avant propos

Cet article vulgarise la notion de nom de domaine en donnant au lecteur ce qui me semble être des éléments importants  pour le futur propriétaire d’un site web afin qu’il puisse gérer celui-ci ou au moins communiquer efficacement avec des professionnels du web.

Ce texte se veut accessible et n’a donc pas pour vocation à être exhaustif. Et comme à mon habitude je limiterai au maximum l’usage des termes techniques et abréviations.

Pourquoi s'intéresser au nom de domaine ?

Si vous n’avez pas encore de site web ou que vous ne travaillez pas dans l’informatique, il est fort probable que vous n’ayez jamais entendu parler de nom de domaine. En revanche si vous voulez un site web, c’est surement la première question que vous allez vous posez et la première chose que l’hébergeur vous demandera. Dans ce cas, lisez ce qui suit. Dans tous les cas le choisir n’est pas aussi anodin qu’il y paraît et ces quelques conseils pourraient vous éviter des erreurs.

Définition

Le nom de domaine est une chaîne de caractères représentant un ensemble de serveurs informatiques ayant quelque chose en commun ou ayant une gestion commune (ne partez pas cela va se clarifier). Il est composé de deux sous-chaînes séparées par un point. La première chaîne, le nom, est relativement libre mais tout de même soumis à des contraintes quant aux caractères utilisables. La deuxième chaîne est l’extension et est à choisir parmi une liste prédéfinie. 

exemple de nom de domaine

Sous domaine

Le minimum à savoir

Nous avons dit que le nom de domaine représentait un ensemble de serveurs. Un sous domaine permet d’adresser un serveur en particulier. Le sous domaine préfixe le nom de domaine et est séparé par un point de ce dernier. Le sous domaine le plus connu est www qui permet d’adresser le serveur qui héberge le site web.

Exemple d'adresse de site web

www est le sous domaine par défaut, c’est à dire que www.proxibri.fr et proxibri.fr sont équivalents. proxibri.fr sera systématiquement interprété comme www.proxibri.fr. C’est pourquoi lorsque vous naviguez sur Internet, vous pouvez voir certaines adresses Internet sans le www.

Notion avancée - les deux types de sous domaines

Un sous domaine peut être un simple alias du site web « principal » ou adresser un site web complètement indépendant de celui-ci.

L’utilisation d’un sous domaine en tant qu’alias peut être pertinente pour améliorer le référencement. Vous êtes par exemple à la tête d’une chaîne de boulangeries localisées en France dont la marque est « Boulangerie Michot ». Votre nom de domaine sera probablement boulangeriemichot.fr. Vous pourrez alors créer des sous domaines pour chaque ville dans lesquelles vous êtes implantés : paris.boulangeriemichot.fr, nice.boulangeriemichot.fr, etc. chacun pointant sur le site web principal www.boulangeriemichot.fr. 

Les sous domaines indépendants vous permettent d’avoir plusieurs sites web avec une seule offre d’hébergement. Ainsi, si je réalisais le site web des boulangeries Michot, je pourrais mettre en ligne une version de démonstration à l’attention de l’entreprise  Michot sous l’adresse boulangeriemichot.proxibri.fr. 

Je vous recommande de laisser la gestion des sous domaines à votre web designer, cette partie de l’interface de gestion proposée par les hébergeurs est souvent réservée à des techniciens.

L'extension

L’extension se compose d’un point et d’une chaîne de caractères. Une multitude d’extensions existe, chacune formant un ensemble thématique. Les plus courantes en France sont :

  • .fr (france)
  • .org (organisation)
  • .gouv (gouvernement)
  • .com (initialement dédié au commerce est maintenant l’extension par défaut quelque soit l’objet du site web)

Le choix de l’extension est important, l’objet de votre site web et l’extension doivent être cohérents. C’est important pour le référencement mais aussi pour les internautes. Ainsi les exemples suivants illustrent des choix non pertinents :

  • Une extension .fr alors que je veux vendre des produits en Italie. On préférera l’extension .it (extension de l’Italie) ou .com (qui est plus générique et passe partout)
  • Une extension .blog alors que le but de votre site web n’est pas de blogger, ou pire, il n’a pas de blog…
  • Une extension .paris alors que le site web est celui d’un restaurant à Toulouse.

Notez que vous ne pourrez pas obtenir n’importe quelle extension. En effet parfois des critères contraignent l’obtention de certaines extensions, justement pour éviter des incohérences trompeuses pour l’internaute. Ainsi l’exemple ci-dessus sur l’extension .paris serait normalement impossible.

Le nom

Le nom est souvent une chaîne de caractères désignant votre entreprise, association, organisation, entité etc. Certains caractères ne sont pas autorisés dans les noms de domaine mais il est peu probable que cela vous pose un problème, je ne m’étends donc pas sur le sujet.

Choisir un nom de domaine : le casse-tête

Les bases

Choisir un nom de domaine c’est un peu comme choisir un nom d’entreprise, on a vite fait d’y passer des heures et des heures. D’ailleurs je conseille aux créateurs d’entreprise de prendre en considération le choix du nom de domaine en même temps que le nom de l’entreprise. Ainsi voici quelques conseils de base pour vous aider à choisir.

Déjà, vérifiez qu’il est est disponible avant de sabrer le champagne et faire imprimer vos cartes de visites. Pour cela aller sur le site de n’importe quel hébergeur sur la page dédiée aux noms de domaine comme par exemple celle de LWS – nom de domaine. Vous y trouverez une zone vous invitant à vérifier que le nom de domaine convoité est libre.

Cela semble aller de soi mais évitez les fautes d’orthographe et les mélanges anglais\français (ou autres langues) au risque d’embrouiller les moteurs de recherche et les internautes.

Le nom de domaine doit être facilement mémorisable et compréhensible à l’oral. Il ne doit donc pas être trop long et être explicite.On préféra donc toutdixfoismoinscher.com plutôt que tou10x-chers.com. C’est important pour le référencement mais aussi pour la communication de votre nom de domaine auprès des internautes ou de vos contacts, imaginez-vous donner l’adresse de votre site web à l’oral alors que vous achetez votre baguette à la boulangerie.

Les petits plus

On parle ici de la cerise sur le gâteau, si vous pouvez le faire et que ça vous semble pertinent, faîtes le. 

Si votre nom ou votre marque est déjà connu, le nom de domaine devrait l’inclure, si possible.

Si votre nom ou votre marque n’est pas spécialement connue, une bonne stratégie est d’inclure votre activité dans votre nom de domaine comme dans boulangeriemichot.fr. Cela facilitera le référencement de votre site web. Encore une fois si possible.

Si vous visez l’international

Si vous avez comme projet de rayonner à l’international, les choses se compliquent encore un peu plus.

  • Vérifiez que le nom choisi n’a pas un sens caché dans un des pays visés
  • Achetez les noms de domaine traduits lorsque c’est possible. Vous avez une boutique en ligne spécialisée dans la vente de chaussettes rouges www.chaussettesrouges.fr. Si vous voulez vendre dans des pays anglophones, achetez le nom de domaine redsocks.com.
  • Achetez les noms de domaine avec les extensions des pays visés. Vous voulez vendre vos chaussettes rouges en Belgique ? Achetez chaussettesrouges.be.

Choisir un nom de domaine : précautions

Le choix d’un nom de domaine s’accompagne de quelques précautions.

Droits des marques

Vérifiez auprès de l’INPI (Institut National de la Propriété Intellectuelle) que le nom de domaine qui vous intéresse ne correspond pas à une marque déposée auprès de l’INPI dans la ou les classes qui vous concerne. Si c’est le cas le dépositeur de la marque pourrait s’opposer à l’exploitation du nom de domaine. Si vous n’êtes pas familiarisé avec le droit des marques visitez le site de l’INPI.

Historique

Étudiez l’historique du nom de domaine qui vous intéresse. Il se peut que vous ne soyez pas le premier propriétaire et qu’il se traîne quelques casseroles. Il n’y a aucun moyen d’être 100% sûr mais vous pouvez déjà vous rassurer en réalisant ces quelques tests :

  • Recherchez le nom de domaine dans Google. Regardez les sites web qui le référencent et vérifiez qu’ils ne nuiront pas à votre image.
  • Regardez l’historique du nom de domaine grâce au site archive.org/. Saisissez l’adresse du site web dans la zone tout en haut de la page d’accueil frappez la touche « Entrée ». Un calendrier pluriannuel s’affiche sur lequel figure tous les jours ou archive.org a réalisé une capture du site en question. Jetez un œil à quelques unes de ces captures pour vérifier que rien ne puisse nuire à votre réputation.
  • Recherchez le nom de domaine dans Google. Regardez tout en bas de la page si vous voyez un message indiquant que Google n’affiche pas certains résultats suite à une plainte. Si vous êtes à l’aise en anglais exposez votre cas à Google via  ce formulaire. Sinon demandez à votre web designer de s’en occuper.

Nom de domaine : gare aux arnaques

Une technique courante d’individu malveillant est d’envoyer un courriel séducteur contenant l’adresse d’un site web frauduleux ressemblant à l’adresse d’un site web honnête. La technique consiste à omettre\changer\ajouter un caractère. Vous êtes un fabricant d’échafaudages bien connu dans votre région et votre site web a pour adresse www.echafaudagesmartin.fr. Un pirate pourrait envoyer à vos clients potentiels un courriel contenant un des liens suivants :

  • wwwechafaudagesmartin.fr (il manque le premier point)
  • www.echafaudages-martin.fr (un tiret a été ajouté)
  • www.échafaudagesmartin.fr (le premier ‘e’ a été remplacé par ‘é’)
  • etc.

Il est évidemment difficile de protéger votre nom de domaine contre ce genre d’arnaques à moins d’en acheter toutes les déclinaisons. Mais sachez que cela existe et soyez réactif en avertissant vos contacts dès que vous avez connaissance d’une telle manœuvre utilisant l’adresse de votre site web.

Où s'achète un nom de domaine ?

Les noms de domaines nationaux sont gérés par des organismes nationaux eux même en relation avec un organisme international. Mais ces organismes ne gèrent pas directement la vente. Des intermédiaires appelés bureaux d’enregistrement ou registar s’occupent de la vente. En général votre hébergeur jouera le rôle de bureau d’enregistrement et c’est donc auprès de lui que vous achèterez votre nom de domaine. Notez que votre hébergeur vérifie si le nom de domaine que vous souhaitez est disponible donc pas d’inquiétude à avoir sur ce point, il est impossible d’en acheter un appartenant à quelqu’un d’autre.

La vie du nom de domaine

Transfert

Comme dit ci-dessus c’est à votre hébergeur que vous achèterez votre nom de domaine. Toutefois les rôles d’hébergeur et de bureau d’enregistrement sont deux choses différentes. Ainsi vous pouvez très bien changer d’hébergeur pour votre site web tout en laissant la gestion du nom de domaine à votre ancien hébergeur. Si au contraire vous voulez que la gestion des deux échoue au même prestataire il faudra alors transférer votre nom de domaine. Demandez à votre web designer de s’occuper de cette tâche si les explications fournies par l’hébergeur ne vous semblent pas claires. Le transfert prend en général 10 jours et s’effectue sans rupture de service, c’est à dire que votre site web restera en ligne si toutefois vous avez mis en ligne votre nouveau site web.

Renouvellement

Vous achetez un nom de domaine pendant une durée limitée, de une à quelques années selon l’offre souscrite. Il est important de le renouveler avant la date d’échéance au risque de ne plus avoir de site web en ligne et que quelqu’un d’autre ne l’achète. Et ce même si vous avez déposé votre marque, ci ce n’est pour vous simplifier la vie… Généralement votre bureau d’enregistrement vous avertira lorsque la date d’échéance approche afin que vous le renouveliez.

Combien coûte un nom de domaine ?

Le coût dépend de l’extension choisie, du bureau d’enregistrement et de la durée souscrite. Impossible donc ici de dresser une liste. Souvent la première année est offerte ou est sujet à réduction si vous souscrivez en même temps à une offre d’hébergement. Pour donner un ordre d’idée, à l’heure ou j’écris ces lignes mon hébergeur LWS propose le nom de domaine en .fr à 2,99 € HT\an et en .com à 6,99 HT\an. Vous trouverez la grille tarifaire du moment pour toutes les extensions sur la page des noms de domaine de LWS

Comparez les hébergeurs entre eux, vous verrez que les prix sont variables mais prenez en compte l’ensemble « Nom de domaine + hébergement » et surtout lisez bien les petites lignes, les prix affichés sont souvent ceux de la première année. 

Dans tous les cas les noms de domaines en .fr et .com ne sont jamais très chers. Mais certains plus « exotiques » peuvent monter jusqu’à 70 € HT\an…

Vous êtes prêts

Vous êtes maintenant familiarisé avec le sujet et vous pourrez plus facilement choisir votre nom de domaine et discuter avec les professionnels du web. 

Sachez finalement que je peux vous aider sur ce sujet comme sur beaucoup d’autres, consultez donc la page Prestations – un site web de l’idée à l’exploitation pour plus de détails. Vous pouvez aussi me contactez par courriel pour m’exposer votre problème et voir en quoi je peux vous aider.

ipsum dolor ut porta. odio Lorem vulputate, lectus elit. ut felis id